principe education blog maman
Côté Maman Lifestyle

La blague des principes éducatifs

Par
le
27 septembre 2017

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous avez sûrement vu la mésaventure qui est arrivée à mon grand garçon.

« Pour faire court, il n’est pas monté dans le car qui était censé le ramener à la maison donc moi, l’attendant gentiment à l’arrêt de bus j’ai frôlé la crise cardiaque lorsque l’on m’annonce qu’il ne se trouve pas dedans. Heureusement, il était en garderie, sauf que ce service ne m’avait pas prévenu qu’il avait mon fils. Le concours de circonstances. »

Bref, toujours est-il que j’ai eu une des plus grosses angoisses de toute ma vie, plus aucune notion du temps, le palpitant à 1000 etc..

Mais cette histoire m’a permise de remettre en questions encore un principes parmi tant d’autres d’ailleurs.

photo juste triste

A ce jour,

Il n’a toujours pas pris le bus car il angoisse mais surtout parce que, moi, j’angoisse. Je l’ai donc désinscrit jusqu’au prochaines vacances.

D’une part, car je ne suis pas capable d’attendre la journée, qui plus est , au boulot en me disant que cela peut recommencer, qu’il peut a nouveau se retrouver dans une situation difficile pour lui.

Je pourrais très bien lui redonner confiance dans cette étape mais je n’en suis pas prête. Heureusement, nous avons trouvé une autre organisation pour pallier au bus. C’est parfois la course, parfois la galère lorsque je suis du soir mais je préfère et lui aussi.

D’autre part, il va grandir. Mon petit garçon vient de passer d’une petite école à un regroupement scolaire donc il y a environ le triple d’élèves. Ce début d’année fut synonyme de beaucoup de changements et nous préférons faire autrement jusqu’à ce que nous nous sentons tous prêts.

gouter enfant

A bah les principes !

Pour revenir à cette histoire de bus, je me serais écouter en tant que femme sans enfant, je me serais dis a toi de lui réapprendre a avoir confiance , je l’aurais pousser vers le haut. En tant que copine, en tant qu’infirmière auprès de jeunes je conseillerais également la première solution.

Mais je suis devenue maman, avec mon histoire de maman, mes angoisses de mamans et je n’en suis pas capable aujourd’hui.  Faite ce que je dis mais pas ce que je fais!

On peut me dire que je ne fais pas le bon choix, que je le couve trop mais je ne peux pas aller contre mes principes. Et en terme d’éducation, mes principes se font et se défont tout le temps. Je pense que c’est le propre des parents. Enceinte de mon premier, j’étais la première a crier  » Mon fils mangera très peu de sucreries, ne regardera pas la télé avant l’âge de ses trois ans et blablabla ». Mais bien sûr, cause toujours!!

Alors oui, je suis toujours d’accord avec ses principes mais on devient souple. On modifie juste quelques petites choses qui peuvent les rendent heureux et en tant que parents, voir son enfant heureux n’est il pas le plus beau des cadeaux?

 

Dernier article humeur: La grande étape du CP

TAGS
ARTICLES SIMILAIRES
23 Commentaires
  1. Répondre

    Eva Girls n Nantes

    27 septembre 2017

    coucou

    fais le avec tes tripes et ton instinct de maman.
    N’écoutes pas les autres et te mets pas la pression.
    Avances sereinement à ton rythme.
    Ton enfant mérite une maman détendue pour lui aussi être bien.
    Alors ne culpabilises pas de le couver 🙂

    Moi aussi suis une maman poule et ce n’est pas une honte bien au contraire 😉

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Vive les mamans poules!

  2. Répondre

    Fred Ouistiti

    27 septembre 2017

    L’enfer c’est les autres. Je trouve qu’en matière d’éducation, c’est vraiment très vrai ! Les autres ont toujours un avis à donner, une critique à faire. Et on s´en fiche ! A partir du moment où ça vous va a tous les deux et, dans ce cas precis, où ça le rassure, c´est tout ce qui compte !

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Merci Fred Ouistiti. C’est exactement ça , aux yeux des autres rien ne va !

  3. Répondre

    Melly's Book

    27 septembre 2017

    J’ai eu la même angoisse que toi pour mes deux enfants. Ma fille partait en CM2 et devait prendre le car et mangeait à la cantine pour la première fois. La cantine était au collège, donc un self, j’angoissais …
    Mon fils, l’année dernière a changer d’école en cours d’année ( octobre), il avait subit de l’harcèlement scolaire dans son ancienne école et là il y avait énormément d’élèves comparer à son ancien établissement. J’angoissais en priant que tout se passe pour le mieux.
    Résultat après 2 ans, mes enfants sont épanouis et heureux ! Les changements ont parfois du bon.

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Oh les pauvres. L’école et tout son lot d’angoisse. Bon courage

  4. Répondre

    Dress Me

    27 septembre 2017

    J’essaie d’appliquer des principes sur les « grands » fondements mais sinon je suis assez souple et je les couve peut être un peu… beaucoup ? Lol

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Il n’y a pas de « beaucoup » ! Ils sont heureux, vous aussi c’est l’essentiel 😉

  5. Répondre

    Les lectures de la Diablotine

    27 septembre 2017

    Je n’aurai pas dis mieux moi-même !

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Merci, douce journée

  6. Répondre

    Les lectures de la Diablotine

    27 septembre 2017

    Je n’aurai pas dis mieux moi-même ! Il faut s’adapter, c’est tout l’art d’être parents

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      C’est ca! Ils ne sont pas livrés avec la notice 😉

  7. Répondre

    blandine ricard

    27 septembre 2017

    L’adage « avant j’avais des princes maintenant j’ai des enfants » 🙂 …
    L’histoire qd mm c est normal qu il ait peur et toi aussi !!!!

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Cette expression prend tout son sens 🙂

  8. Répondre

    journal d'une ronde astucieuse

    27 septembre 2017

    bonjour il a eu beaucoup de changement pour lui et si vous pouvez pallier au bus, c’est vous qui voyez, et puis à 7ans un peu trop petit pour prendre le car seul, et je ne comprend pas pourquoi les services entre eux ne communiquent pas

    • Répondre

      Melie-Mummy

      27 septembre 2017

      Et oui, gros manque de communication et c’est nos loulous qui trinquent.

  9. Répondre

    les tests de Sévy

    27 septembre 2017

    On fait avec ce que l on est, ses sentiments et ses peurs ! Il faut y aller à son rythmeet avancer petit à petit deja en avoir conscience c est bien !

  10. Répondre

    Natieak

    27 septembre 2017

    Le principal est de l’élever selon tes principes et non pas les principes de la société. Chaque enfant, chaque parent avancent à son rythme . il faut prendre avant tout en considération le besoin personnel. Si ton enfant et toi même avaient besoin de plus de temps, pourquoi brusquer les choses?Je suis aussi une maman poule et cela réussit très bien à mes enfants !

  11. Répondre

    Les carnets de lali

    27 septembre 2017

    Oh mon dieu, je n’imagine même pas l’angoisse, le temps qui s’arrête,…

    Je serais devenu hystérique je crois…
    et on s’en fou des autres l’essentiel c’est de faire ce qu’on pense le mieux pour nos enfants.

    Et les gens ont toujours des avis sur tout, même si on leur demande pas, alors que j’aimerais bien les voir en situation réel dans une telle situation.

    Bref laisse parler, et suis ton cœur 😉

    • Répondre

      Melie-Mummy

      28 septembre 2017

      Merci tu as tout à fait raison

  12. Répondre

    Laura HANTZ

    28 septembre 2017

    Je n’imagine même pas la peur que tu as du ressentir !
    Cet été mon fils est partie avec sa tata de 15 ans à la boulangerie, à pieds, à quelques mètres de chez mes parents. Je me suis inquiétée de ne pas les voir revenir, 15 min, puis 20, puis 30 puis finalement 1h sans que je ne les trouve ! Ils avaient fait le tour de village et nous aussi (le chat qui se mort la queue) ! J’ai bien cru ne plus jamais le revoir ! Du coup, terminé, il ne va plus au pain avec tata !

    Ce monde est devenu trop dangereux dans tous les cas !

    Belle journée,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

  13. Répondre

    louloutediary

    28 septembre 2017

    L’angoisse ! Je n’ose imaginer ma réaction si je n’avais pas vu ma fille descendre du car.
    Si nous devions écouter les autres, on ne s’en sortirai pas. Chaque enfant est différent, et chaque parent également. A nous de nous adapter, et de leur donner de l’amour ! Pour le reste, chacun va à son rythme 😉
    Elsa

  14. Répondre

    Alexandra

    29 septembre 2017

    Bonjour,
    À bas les principes, quand on devient maman, c’est nous qui nous occupons d’eux et pas les autres. C’est nous qui devons faire face aux crises et aux aléas de la vie. On devient plus souple, on fait des compromis, mais les voir heureux c’est le plus important.
    Quand tu te sentiras prête et tu sentira qu’il est prêt, ça sera le moment.
    Bisous

    http://uma-grande-aventura.blogspot.pt/

POSTER UN COMMENTAIRE

MELIE MUMMY
Région Centre

Marie, maman de deux enfants . Mariée et Infirmière auprès d'adolescents. Je blog afin de partager des petits moments de vie simples.